Comment améliorer sa main faible ?

 

Salut les basketteurs et les basketteuses,

 

Après le mail que j’ai envoyé, j’ai reçu pleins de réponses (merci 🙂 ) avec pleins de choses à travailler.

Aujourd’hui, nous allons voir comment améliorer sa main faible.

Pour les extérieurs, être à l’aise de sa main faible est très utile et cela est essentiel pour les meneurs : en effet, ce sont eux qui dribblent le plus sur le terrain et donc ils doivent être capable de dribbler, de faire des passes et même de marquer des 2 mains.

 

1-Utilisez votre main faible !

 

Cela peut sembler tout bête mais il vous suffit d’utiliser votre main faible pour devenir à l’aise et les entraînements sont faits pour ça. Lors des exercices, pendant l’échauffement et même pendant le match que vous faites en fin d’entraînement, n’hésitez pas à prendre votre main faible.

De plus, il n’y a pas que les entraînements pour progresser : si vous avez 10-15 minutes de libre par jour, cela suffit à progresser.

C’est l’été et donc vous pouvez très bien prendre votre ballon et sortir pour faire quelques dribbles : pas besoin de faire des séances de 1h ou 2h, 10-15 minutes par jour suffisent.

Sur place, en marchant, en course, dribblez avec votre main faible, tout simplement.

 

➡  Pendant l’été dernier, j’avais dribblé quasiment tous les jours 5-10 minutes par jour et lors de la reprise je me sentais vraiment à l’aise, au point que certains me demandaient si j’étais bien droitier 😉

 

2-Quelques exercices

 

Je n’aime pas les exercices trop compliqués et donc voici 1 série très simple, à réaliser seul ou à 2 :

 

  • pour le dribble : un simple slalom suffit pour travailler correctement votre dribble, en plus des 10-15 minutes que vous ferez en autonomie. Je vous conseille de commencer le slalom doucement et de monter en rythme petit à petit pour finir avec une vitesse élevée

 

  • pour les passes : placez-vous face à un mur avec la balle dans votre main faible et mettez votre main forte dans le dos. Lancez la balle 25-30 fois contre le mur et récupérez la toujours avec votre main faible. Vous pouvez varier entre passe direct et passe à rebond. Faites 1 série de chaque.

 

  • pour la finition : faites 20 doubles-pas avec votre main faible, 20 lay-back avec votre main faible, 20 double-pas de face avec votre main faible et même 20 floater avec votre main faible.

Si vous avez du mal au début, c’est normal, l’important est d’habituer votre main faible à réaliser ce genre de tir. Vous pouvez très bien faire les doubles-pas après le slalom de l’exercice 1.

 

3- Au travail !

 

N’attendez pas le mois d’août pour travailler votre main faible, commencez dès maintenant !  😉

 

Chaque jour, prenez 10-15 minutes pour dribbler avec votre main faible : en marchant, en course ou même sur place, peu importe tant que vous utilisez votre main faible.

 

1 jour sur 2, faites les 3 exercices ci-dessus pour travailler complètement votre main faible : dribble, passe et finition.

Cela vous donne donc le programme suivant :

  • dribble main faible 7 jours sur 7 sur place, en marchant, en course (10 à 15 minutes par jour)
  • exercice dribble, passe et finition 1 jour sur 2 (environ 20 minutes tous les 2 jours)

 

Comme je vous l’ai dit, en dribblant 5-10 minutes par jour pendant 2 mois j’ai amélioré ma main faible, je vous laisse donc imaginer si vous faites la même chose que moi en y ajoutant les 3 exercices précédent !  😀

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *