L’histoire du shoot à 3 points en NBA

Salut les Basketteurs et les Basketteuses,

 

Aujourd’hui nous allons voir l’histoire du shoot à 3 points et son évolution en NBA.

Le but de cet article n’est pas de “simplement” rappeler les dates marquantes mais d’aller un peu plus loin et voir quels ont été les joueurs qui ont profité de ce shoot à 3 points.

 

L’instauration du shoot à 3 points en NBA

 

C’est en 1979 que le shoot à 3 points fait son apparition en NBA.

Cette période est marquée par la domination des Big Men, les joueurs plus petits, moins physiques pouvaient rencontrer des difficultés à marquer des paniers et avoir un vrai impact sur le match.

 

Pour preuve, voici quelques joueurs marquants de cette époque :

 

 Wilt Chamberlain à tout détruit sur son passage de 1960 à 1973.

En témoigne ses 50,4 points de moyenne durant la saison 1961-1962, son “double triple-double” en 1968 avec 21 pts, 25 reb et 21 pd et bien sur ses 100 points inscrits en un match.

histoire shoot 3 points NBA
Photo by Eric Beato

Moses Malone est le pivot des Rockets à partir de la saison 1977-1978 et terminera 3 fois MVP en 1979,1982 et 1983. Énorme rebondeur, il gagne 1 seul titre en 1983 avec les Sixers.

 

Kareem Abdul-Jabar arrive en 1969 chez les Bucks de Milwaukee et il terminera 6 fois MVP durant sa carrière longue de 20 ans (1971, 1972, 1974, 1976, 1977, 1980).

Son “sky hook” est connu pour être un shoot incontrable, shoot qu’il maîtrise à la perfection.

 

Bref, la NBA est dominé par les grands, et pour rééquilibrer les forces, pour faire preuve d’équité, le shoot à 3 points est introduit.

 

Son but est très simple : permettre aux petits de pouvoir marquer loin du panier, avoir un impact important sur leur équipe mais surtout éviter d’avoir un jeu uniquement près du panier.

La ligne des 3 points est à 7,23 mètres du panier mais seulement 6,71 mètres dans les corners.

 

Les joueurs marquants, de 1979 à 2016

 

Dale Ellis (1983-2000)

 

Dale Ellis était un arrière de 2,01 m qui a joué aux Mavericks, Sonics, Bucks, Spurs, Nuggets et Hornets.

J’ai choisi ce joueur car il est 14 ème dans la liste des meilleurs marqueurs à 3 points de la NBA alors qu’il commence sa carrière NBA seulement 4 ans après la mise en place de la ligne à 3 points.

Il est le joueur le plus prolifique de cette période.

Avec 1 719 tirs à 3 points réussis (sur 4 266 = 40,29 %), il est le 1 er joueur de cette époque dans la liste des meilleurs marqueurs à 3 points de la NBA.

 

Reggie Miller (1987-2005)

 

Le fameux numéro 31 des Pacers d’Indiana, un arrière de 2,01 m capable de dégainer très vite et de très loin.

Avec 2 560 paniers réussis ( sur 6 486 = 39,46 %) il est le 2 ème joueur ayant inscrit le plus grand nombre de 3 points dans sa carrière

Joueur emblématique des Pacers, il a effectué toute sa carrière dans cette franchise mais n’est jamais parvenu à gagner un titre NBA.

Ce joueur est connu pour avoir marqué 8 points (dont 2 x 3 points) en 9 secondes contre les Knicks en 1995.

 

Ray Allen (1996-2014)

 

“Jesus” est pour le moment le joueur ayant réussis le plus de tirs à 3 points dans toute l’histoire de la NBA.

Encore un arrière, plus petit (1,96 m) mais avec une mécanique de tir tellement pur.

Avec 2 973 paniers à 3 points réussis ( sur 7 429 = 40 %) il devance donc Reggie Miller et Jason Terry.

Il commence chez les Bucks en 1996 avant d’aller chez les Sonics en 2002 pour former un super duo de shooteur avec Rashard Lewis.

Il rejoint les Celtics en 2007 et forme un Big 3 très impressionnant avec Kevin Garnett et Paul Pierce.

Il finit sa carrière en 2014 à Miami après une finale perdue contre les Spurs.

Un des plus grands shooteur de l’histoire de ce sport, son éthique de travail et son hygiène de vie sont souvent mises en avant, c’est un grand professionnel.

 

Stephen Curry (2009- ?)

 

Photo by Shea Huening
Photo by Shea Huening

“Babyface”, le tout récent double MVP est pour certain le meilleur shooteur de tous les temps.

Meneur avec un physique fragile (1,91 m et “seulement” 84 kg), il est souvent blessés lors de ses 3 premières saisons.

Il est le joueur ayant inscrit le plus grand nombre de paniers à 3 points en 2013, 2014, 2015 et 2016.

Actuellement, il est 19 ème dans le classement des joueurs ayant inscrits le plus grand nombre de panier à 3 points.

Il en est à 1 593 marquées en 3 590 tentatives (= 44,37 %).

Il faut dire que durant la dernière saison écoulée, il en inscrit 402 ! Le précédent record était de 286 détenu par… Stephen Curry !

On peut dire que Curry à révolutionner le jeu avec son shoot à 3 points.

En sortie de dribble, après un écran, en catch and shoot, il peut shooter dans n’importe quelle position. Il est un problème pour n’importe quelle défense et personne n’a trouvé la solution à long terme pour le moment.

Même la distance n’est pas un problème car il shoote souvent 1 mètre derrière la ligne :

  • lorsqu’il tire entre 8,5 et 15,2 mètres du panier son taux de réussite est de 67% (35/52)
  • pour les tirs pris à 9 mètres ou plus, il est à 50% de réussite (11/22)

 

Cette saison est celle de la confirmation pour les Warriors et Curry.

Le titre de MVP en poche, un plus grand défi s’offre à lui : celui de réussir le doublé avec Golden State.

 

L’évolution dans le jeu en NBA

 

Dans une NBA ou le small ball est devenu roi depuis la réussite des Warriors, le tir à 3 points à pris une place plus qu’importante dans le jeu.

Auparavant, il servait à écarter le jeu, laisser de la place aux Big Men car le combat dans la raquette restait primordiale.

Des joueurs se sont spécialisés dans ce shoot comme Reggie Miller ou Ray Allen mais ils avaient besoin de se faire servir pour marquer des paniers, c’était très rare de les voir créent leur propre shoot.

Photo by Basket Streaming
Photo by Basket Streaming

Aujourd’hui, plus en plus de joueurs se créent eux même leur shoot à 3 points, surtout les joueurs de la nouvelle génération (Irving, Curry, Lillard par exemple).

Les Big Men sont de plus en plus mobile et s’écartent de plus en plus du panier pour privilégier le spacing et la rapidité d’exécution.

Un poste 4 comme Draymond Green en est l’exemple parfait : seulement 2,01 mètres pour un intérieur mais il est capable de s’écarter, shooter et même créer pour les autres.

 

 

Aujourd’hui, le panier à 3 points est devenu l’une des armes principales de certaines équipes, des coachs l’intègrent pleinement à leur philosophie de jeu (comme Mike D’Antoni)

Il a surtout permis à un homme auquel on peut s’identifier de devenir le 1er MVP de l’histoire à recevoir uniquement des 1ère place.

 

Personnellement, j’adore le shoot à 3 points. En tant que basketteur, cela fait 3-4 ans que A proposj’essaye de travailler mon shoot pour qu’il devienne une de mes spécialités. J’adore voir des Curry, des Lillard shooter quand ils veulent et poser des problèmes à leurs adversaires. 

Déjà avec Mike D’Antoni et ses Suns, le basket était très beau à regarder car il se passait toujours quelque chose, surtout quand un génie de la passe comme Nash était la pour assurer le spectacle.

Golden State a repris les principes chères à Mr.Pringles en ajoutant le mot défense à son vocabulaire.                      Les Warriors s’éclatent, ils adorent se passer la balle et ils ont un vrai sens du sacrifice en défense. 

Jouer au basket c’est aussi se faire plaisir, si le shoot à 3 points permet cela alors n’hésitez pas à dégainer !

 

Certains restent contrarié par cette évolution comme Gregg Poppovich qui déclarait en 2015 :

 

“Je n’aime pas ce shoot. Ce n’est pas du basketball. C’est un vrai cirque.Pourquoi ne pas avoir un shoot à 5 points ? Ou à 7 points ?”

 

Cependant, il faut reconnaître que le shoot à 3 points à eu une grande importance dans l’attribution des derniers titres en NBA. Et ce n’est peut être qu’un début…

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous dire votre ressenti par rapport à l’évolution du shoot à 3 points !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *