Merci Kobe Bryant

Salut les Basketteurs et les Basketteuses,

 

Un article très spécial aujourd’hui, un article pour dire au revoir à un immense champion, Kobe Byrant.

Je ne vais pas vous dire tous les chiffres clés de sa carrière ou encore toutes ses stats saison après saison.

 

Mon but est simplement de partager ma vision de ce champion avec vous, de vous raconter comment j’ai suivi sa carrière.

 

Le début de la domination

 

Quand j’ai débuté le basket en 2001, Kobe était déjâ 2 fois champions NBA avec les Lakers.

merci kobe bryant
Photo by Bradley Park

C’est à partir de la saison 2003-2004 que j’ai commencé à suivre quotidiennement le basket NBA. J’avais déjâ regarder quelques matchs et le numéro 8 des Lakers était déjâ mon joueur favori.

La ferveur autour de cette Dream Team de 2003-2004 (Shaq / Payton / Malone / Kobe) m’avait poussé à suivre à fond cette équipe des Lakers et ce joueur de 25 ans.

Malgré la défaite en finale, le départ de Shaq-Jackson-Payton-Malone je savais que cette franchise et ce joueur seraient mes préférés pendants de longues saisons.

Kobe Bryant était déjâ très connu en NBA pour ses exploits sur et en-dehors des terrains.

merci kobe
Photo by Bradley Park

Je me souviens de cette affaire avec le Shaq (qui entraîna son départ pour le Heat) ou même de cette fausse affaire de viol en 2003.

Los Angeles était trop petit pour que Kobe partage “ses” Lakers avec un autre champion, il voulait devenir le meilleur joueur du monde et le meilleur joueur de l’histoire des Lakers. Mais à quel prix….

 

merci kobe bryant
Photo by Alexandre Walt

Durant les 3 saison suivantes, l’équipe des Lakers n’était clairement pas à la hauteur et seul Kobe parvenait à tirer l’équipe vers le haut.

D’un côté j’étais content de voir le niveau de Kobe qui enchaînait les cartons et était considérer comme l’un des meilleurs joueurs du monde, pour moi c’était lui le vrai MVP.

D’un autre côté, quand je voyais que Kobe galérait avec des joueurs comme Smush Parker, Chris Mihm, Kwame Brown, je me disais que c’était aussi de sa faute car c’est lui qui avait poussé le Shaq dehors.

Chaque matin quand je regardais les résultats NBA, je voyais que Kobe avait encore sortit un gros match mais que les Lakers avaient perdu… 3 saisons à passer comme cela

3919731649_3c693d8123
Photo by Charis Tsevis

Le fait marquant est son changement de numéro, passant du 8 au 24 au début de la saison 2006.

 

Un nouveau statut

 

C’est durant la saison 2007-2008 que les Lakers redeviennent favori au titre avec sa nouvelle recrue, Pau Gasol, arrivée de Memphis en février.

merci kobe
Photo by Keith Allison

Pau Gasol, cet Espagnol qui venait de Memphis, un intérieur décrit comme soft mais qui avait des bonnes mains pour un intérieur et surtout un très bon QI basket. Voila ce que je savais de lui lorsqu’il fut transféré à LA.

Grâce à lui, les Lakers atteignent de nouveau les finales mais perdent 4-2 face aux Celtics et son nouveau Big 3.

Malgré son trophée de MVP 2008, Kobe perd en finale contre les rivaux historiques des Lakers, impossible de dire que la saison était réussit.

Cependant, je me disais qu’avec Gasol et le retour de Bynum (blessé aux genoux contre les C’s), les Lakers pouvaient de nouveau aller en finale et gagner ce titre.

merci kobe bryant
Photo by Michael Tipton

1 an plus tard, les Lakers sont à nouveau champion contre les Magic d’Orlando 4-1.

ENFIN ! ENFIN Kobe gagnait sans Shaq ! Beaucoup de monde pensaient qu’il ne serait pas capable de gagner sans le numéro 34, c’était juste une question de temps.

2 finales de suite, un MVP, un intérieur All Star, les Lakers étaient repartis dans la bonne voie.

Que dire de cette finale 2010 contre les verts ?

Historique ! Je me souviens encore m’être levé pour regarder ce game 7 aux Staples Center.

Kobe était très maladroit, le match était serré et puis vient ce shoot de Ron Artest au 4ème quarts-temps.

4735606807_4c43a62419_b
Photo by Gadjo Sevilla

3 points ! Les Lakers vont réussir à garder leur avance et réaliser le back to back tant attendu.

 

Un doublé, pourquoi pas faire un triplé ?

 

Une saison régulière passé très (trop ?) tranquillement et on arrive aux choses sérieuses, les PO.

Je sentais que les Lakers étaient moins concentrés, trop suffisants mais avec Kobe sur le terrain je savais que peu d’équipes pouvaient les battre en 4 matchs. Et pourtant….

SWEEP ! Dallas met fin au règne des Lakers et envoie Phil Jackson à la retraite (1er (seul) sweep subie de sa carrière)

 

merci kobe bryant
Photo by Alexandre Walt

La saison suivante doit marquer un renouveau avec l’arrivée de Chris Paul aux Lakers mais David Stern refuse le trade.

Pour moi, David Stern ne voulait plus voir les Lakers gagné et Kobe en particulier.

Son but était de voir l’étoile montante, LeBron James, être enfin champion NBA. La NBA reste un business et il savait très bien que créé une rivalité entre les 2 meilleurs joueurs du moment était bien plus vendeur…

 

Après cet épisode, je savais que les Lakers et Kobe ne seraient plus champion, qu’il resterait bloqué à 5 titres.

Surtout que son corps commençait à lâcher :

  • rupture du tendon d’Achille le 12 avril 2013
  • fracture du genoux gauche le 18 décembre 2013
  • déchirure de l’épaule le 21 Janvier 2015
L’annonce de la retraite

 

merci kobe bryant
Photo by Basket Streaming

Lorsqu’il annonce sa retraite, le 30 Novembre 2015, je n’étais pas vraiment surpris.

Vu le niveau des Lakers et son état physique, il ne pouvait plus dominer comme avant et personne dans l’équipe pouvait prendre ce rôle la.

Alors pour chaque match, je me disais que ça faisait 1 de moins, puis 1 autre, puis 1 autre… jusqu’à ce 13 avril 2016

 

Pour moi qui ait suivi sa carrière depuis le début de la saison 2003-2004, c’est difficile d’imaginer que Kobe ne portera plus jamais ce maillot or et violet.

Plus jamais il sera sur un terrain NBA, en tenue, prêt à en découdre.

Plus jamais on verra son fameux “Fadeaway”, ses dunks, son footwork, ses buzzer beatter et sa rage de vaincre.

Personne ne pourra remplacer ce fantastique joueur.

merci kobe bryant
Photo by Shea Huening

Je ne pourrais jamais suivre la carrière d’un autre joueur comme j’ai suivis la carrière de Kobe

Avec sa retraite j’ai l’impression que la NBA s’arrête, pourquoi continuer à suivre le NBA si mon joueur préféré n’y joue plus ?

 

Merci Kobe pour tout ce que tu as fait pour le basket, pour la ville de Los Angles, pour les Lakers (tes Lakers).

 

Durant toute ta carrière, tu as divisé les personnes : ton côté arrogant, sur de toi, provocateur, fan de trash talking n’a pas été ressenti de la même façon par chacun.

Dès ton arrivée, tu as affirmé que tu voulais marquer l’histoire du basket, de la NBA, des Lakers.

merci kobe
Photo by Mario

Devenir le meilleur joueur du monde n’était pas un rêve mais un objectif, le résultat du travail que tu fais chaque jour.

Maintenant que sa carrière est finie, tout le monde peut le dire : MISSION ACCOMPLIE !

Je pourrais continuer à écrire encore des pages entières mais l’article deviendrait beaucoup trop long… 😉

“Heroes come and go but legends are forever”

Son enfance en Italie lui aura permis de parler Italien, être fan du Milan AC (Forza Milan !) alors…

Ciao Kobe ! Non Ti Lascremo Mai !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *